un grand merci pour des petits mots.

Bonjour à tous

Depuis quelques jours, je reçois de nombreux messages d’amis, de membres de ma famille ou d’abonnés inquiets de mon absence des réseaux sociaux.

Je tiens à tous vous rassurer, comme je l’ai dit individuellement à certains, ce n’est pas la grande forme ni physique ni morale mais je m’accroche pour ne pas sombrer. Et je pense pouvoir dire sans trop me tromper que j’ai passé le plus dur (niveau moral).

Avoir mal, très mal, tout le temps, ça épuise…ça nous vide…ça embrume notre cerveau.

Face à l’évolution de ma santé, j’ai du prendre une décision…et ceux qui me connaissent bien, le savent…les décisions et moi, ont est pas très copains : Peur de prendre la mauvaise décision, peur d’aggraver ma situation, peur de regretter.

Bref prenez un cerveau embrumé, une Céline épuisée avec les nerfs en p’lotte, demandez lui de faire un choix décisif pour son avenir et vous avez à coup sur une crise existentielle en parallèle d’une poussée de la fibro… que du bonheur !!!!!

J’ai lancé des démarches multiples auprès de différents organismes Sécurité sociale, MDPH, médecine du travail…l’aboutissement souhaité (enfin si on veut) sera un licenciement pour inaptitude. Un énorme saut dans le vide !!! J’avais mon sésame, un CDI, et j’ai l’impression de revenir à la case départ…bientôt sans emploi…Pire ! Inapte au travail, avec (je l’espère) une pension et/ou alloc pour invalidité…ouille ça égratigne mon ego et mes peurs du manque, mes peurs financières, sont revenues me faire coucou.

Il se passait tellement de chose dans ma tête à ce moment là, qu’il n’était pas utile que j’étale mes pensées sur les réseaux. Cela n’aurait fait qu’alimenter la litanie déprimante dans ma tête…genre Caliméro mais niveau JEDI !! Et surtout je ne voyais pas l’intérêt de vous polluer avec des propos que je savais incohérents pour la plupart, biaisés par les douleurs et la fatigue pour d’autres. Du coup j’ai fait une cure « off line facebook/instagram/youtube »

J’ai pri le temps de descendre tout en bas de mon abîme de peurs/jugements…je n’ai pas eu d’autre choix que de remonter…doucement, en boitant ;P mais la remontée est franche.

J’ai aussi ressenti le besoin impérieux de faire du ménage, du vide, du tri, de m’alléger…et cela m’a pris du temps.

Les peurs sont toujours là, les jugements aussi, mais ils ne sont plus les voix dominantes dans mon petit crane et du coup, j’ai de nouveau la possibilité de voir le reste…le bon, le doux, le soleil (enfin bon plus maintenant mais bon hein !!), les oiseaux qui chantent, la poilue qui ronronnent…tout ces petites riens qui remplissent la journée de petits moments de gratitude. J’arrive de nouveau à me concentrer, à planifier, à exécuter certaines tâches…du coup vous allez me revoir un peu plus régulièrement.

Je remercie ceux qui m’ont envoyé un petit message pour prendre des nouvelles.

Je vous souhaite une bonne soirée

A bientôt

Publicités

Des mots pour des maux

Il y a 17 ans jour pour jour, ma mère nous quittait…il y a 17 ans, ma vie prenait un tournant très différent. Pour chacun de nous, il y a des jours plus difficiles que d’autres…pour certains ce sera les jours de fêtes comme la saint valentin ou noël….Pour moi, il y a trois journées précises, qui sont comme du sel sur des blessures qui ne cicatriseront probablement jamais : la fête des mères, le 27 février (date de naissance de mère) et aujourd’hui, le 11 mars (date du décès).

Durant ces journées je ressens toujours un mélange étrange de sentiments…

  • De la tristesse bien sur
  • Des interrogations sur ce qu’aurait pu être notre relation
  • De la crainte sur ce qu’elle penserait de la personne que je suis devenue.
  • De la colère envers moi-même, d’avoir cru que tout était éternel

Mais il y a aussi cette perception du temps très paradoxale, une impression que le temps est à la fois très court et très long. 17 ans !!! C’est loin ! J’ai vécu tellement d’expériences, de joies, de peines, de défis, j’ai l’impression d’être une personne tellement différente de celle de l’époque.

Et en même temps, j’ai l’impression que c’était hier. Je me rappelle de chaque détail de cette journée, les personnes présentes, le temps qu’il faisait, comment j’étais habillé, ce que je ressentais…cette impression de vide…cette incapacité à faire réellement face à la réalité des événements. Et ces mots que je n’ai pas réussi à verbaliser à l’époque :

Hey l’univers, Dieu, les anges, quelqu’un !! Il doit y avoir une erreur !!!

Comment ma mère peut elle mourir !!! Elle n’a que 50 ans !! Je n’en ai que 20 !!

Qui va m’apprendre à me construire en tant que femme !!! Pourquoi je n’ai pas droit à ces discussions pleines de complicité mère/fille que d’autre auront !!!

Comment je vais savoir, tout ce qu’une mère est censé apprendre à sa fille tout au long de son parcours de vie !!

Est-ce que j’ai été si nulle comme fille, que vous m’enleviez ma mère si vite !!

Vous me volez des années là !! Ce n’est pas juste !! J’ai pas eu le temps de me préparer !!

Comment je vais faire! Je ne suis pas assez forte !

En 17 ans, j’ai appris qu’en réalité quelque soit l’âge, on est jamais prêt à affronter cette perte. J’ai appris que rien est acquis ou eternel. J’ai appris que la vie, parfois, ça craint !!

A la grande question, « Est-ce que tu as fait ton deuil ? » je pense que la réponse est non. De toute façon, je n’ai jamais compris ce concept.

Qu’est ce que ça veut dire ? Accepter ? Passer à autre chose ? S’habituer ?

Comment peut-on accepter cela ? Comment peut-on passer à autre chose ? On parle de la perte d’un être cher, une personne avec qui on est lié, par le sang (ou pas), des émotions. Une personne avec qui on a une histoire, un passé et un possible futur… on ne parle pas de la perte d’un objet lambda.

Alors oui, on s’habitue, un jour, la sensation de vide passe au second plan, pour laisser la place à la vie…mais elle ne disparaît pas, c’est à mon sens impossible.

Et puis parfois, ce vide refait surface, dans des journées comme aujourd’hui.

Il est mon compagnon, j’ai appris à le connaître, à l’apprivoiser.

Il y a quelques années, il me m’était KO, aujourd’hui, il m’invite à encore et toujours apprécier ce que j’ai…là, maintenant, toute de suite. Il me rappelle de chérir chaque moment de la vie.

Et dernièrement il m’a appris à être reconnaissante pour ce que j’ai eu la chance de vivre avec ma mère, au lieu de pleurer sur ce que j’aurai pu vivre.

Nous avons tous des parcours de vie différents, mais une chose nous lit…notre histoire a un début, un milieu et une fin…nous ne savons pas à quelle page se trouve le mot FIN…ni pour nous, ni pour les autres. Alors, il faut vivre maintenant.

Il faut profiter de chaque moment, de chaque occasion pour célébrer la vie, SA vie et celle des gens autour de nous.

A bientôt

Mes objectifs 2017

Bien le bonjour à tous

Bon alors, on se retrouve autour d’un thé pour papoter de mes objectifs pour cette nouvelle année.

J’avais tellement de chose à vous dire que la vidéo est longue (45 min). C’est ce que je vais appeler un Tea Time, c’est l’occasion pour moi de vous parler de plein de choses, de ce qui s’est passé, de ce qui va se passer, de ce que j’aimerai qui se passe…….

Astuce: Est ce que vous savez que vous pouvez accélérer la vitesse de lecture de la vidéo? En cliquant sur l’engrenage en bas du module de lecture vous avez  accès a un menu, vous allez dans vitesse et vous choisissez 1,5 ou 2. J’aurai une voix de souris hystérique 🙂 mais au moins vous passerez moins de temps ;P

Donc préparez vous une collation, 1 litre de votre boisson favorite (évitez l’alcool hein!!), pensez à faire une pause pipi et on est parti!!!!

Bon visionnage

J’ai également réalisé une video « Objectifs créas 2017 » sur Atelier Fleur d’Esprit, n’hésitez pas à aller la voir ICI

Et vous, vos intentions 2017, c’est quoi?

A bientôt

Challenge « 100 gratitudes » : Fin

source de l’image: Ted Emmons

Aujourd’hui est le jour de Thanksgiving aux États-Unis.

Nous sommes donc tout pile 100 jours après le début de mon challenge de gratitudes.

Pour voir:

  • le post initial, c’est ICI,
  • le post à mi-course c’est ICI)

Donc 100 jours à se focaliser sur le positif même quand des tuiles me tombaient sur la tête (et ceux qui me suivent sur Facebook savent de quoi je parle). Alors je ne vous dirais pas que cela a été aisé, loin de là…..

Voir le positif, quand les douleurs me donnaient la nausée, quand j’avais le sentiment de me noyer dans des difficultés financières, ou quand je perdais l’équivalent de 2 mois de travail pour Youtube, était un exercice plus que délicat !!! J’ai du combattre ma nature Caliméro …. Parfois j’y arrivais, parfois non….ce n’est pas si grave.

En fait, vous savez quoi… je vais corriger une de mes précédentes phrases, j’ai appris à accepter ma nature Caliméro. J’ai appris à ne plus me dénigrer dés que mon moral ou mon énergie tombait aux ras des pâquerettes, j’ai appris à accepter que je ne pouvais pas être « ok » tout le temps.

Nous sommes humains, je crois que nous sommes là, pour expérimenter et s’enrichir de notre vécu…pas pour être parfait. Nous vivons, nous expérimentons la vie au travers de nos émotions. Rejeter mes moments de doute, de colère, de peur reviendrait à rejeter ce que je pouvais en  retirer en apprentissage.

Oui j’ai pleuré, j’ai ragé, j’ai ruminé, je me suis mis  la rate au court bouillon… j’ai eu envie de tout envoyer valser, mais vous savez quoi…j’ai tout de même réussi à trouver des petits moments (parfois insignifiants pour un œil extérieur), des pépites de positif, dans ce quotidien un peu chaotique (vous pouvez les retrouver sur mon Instagram ICI). Ce sont ces moments  qui m’ont aidé à passer au travers et à ne pas me noyer dans le négatif.

Oui mon Caliméro est sorti de sa cage à plusieurs reprises, mais il a été raisonnable et a su s’effacer quand la tension retombait d’un cran. Loin d’être un ennemi, il est devenu la soupape de sécurité qui me permet d’évacuer la vapeur quand la pression est trop forte. Ce challenge m’a permis d’en faire un ami…youpi !!! (pas besoin d’aller chez jean Coutu…ok seuls mes amis québécois comprendront mais tant pis ;P)

Mais je ne pouvais pas finir ce  challenge sur ce petit bilan…je voulais faire les choses bien…qui dit Thanksgiving dit remerciements non ? Alors c’est parti !

Avant tout, pour bien commencer,

Merci à vous qui lisez ces mots…vous mes abonnés, vous qui me suivez, me soutenez, m’encouragez au fil des mois et des années. Vous faites partie de ma vie et pas une journée ne passe sans que je pense à ce que je pourrais faire ou partager avec/ pour vous. Je vous remercie pour votre patience, votre indulgence, vos petits mots qui souvent me touchent, parfois me font rire.

Merci aux personnes plus proches de moi (amis/ famille) qui me soutiennent et/ou me supportent J (d’autant plus ces derniers jours) autant de petits bras (virtuels ou non) pour me soutenir et me pousser en avant quand mes ailes sont rouillées.

Merci aux personnes qui se sont éloignés petit à petit…vous m’avez surement apporté ce que vous étiez venu faire. Merci pour votre contribution. Mission accomplie.

Merci aux personnes qui se sont rapprochés, je suis ravie de vous retrouver…A nous de nouvelles aventures.

Merci aux personnes qui ont oublié mon existence…même si cela m’a blessé au début (et je dois dire continue un peu) , cela m’a permis de comprendre que aussi frustrant que cela soit, je ne peux pas attendre que les autres agissent comme j’ai l’habitude de le faire naturellement et au delà de ça j’ai appris qu’il fallait que je vive pour moi en essayant d’être un peu plus égoïste…sans me soucier de ce que peuvent dire, faire ou penser les autres. Je dois vivre sans rien attendre d’eux.

Merci à Faith de faire partie de ma vie (non mais attend…elle n’est pas en train de remercier son chat là quand même !!! hé ben si)….elle n’est pas arrivé par hasard dans ma vie. Merci à elle pour sa patience, la confiance qu’elle me  témoigne malgré son passé compliqué. Merci pour cette sensation que quelqu’un compte sur moi.

Merci à mes parents pour m’avoir enseigné la solidarité, le respect, la tolérance, ils m’ont appris à ne pas juger l’autre sur des « on dit » ou l’apparence, mais plutôt sur ses actes. Je me sens tellement reconnaissante d’avoir ce savoir aujourd’hui dans un monde où le jugement est omniprésent… bon je me sens un peu extraterrestre parfois mais être différent n’est pas si mal.

Merci à mon corps, pour les leçons qu’il m’enseigne depuis ma naissance. Je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui si je n’avais pas traversé ces différentes épreuves…je ne serais pas si attentive aux autres si je n’avais pas souffert…et j’aime cette partie de ma personnalité (l’empathie hein pas la souffrance ;P). Je suis un savant mélange de forces et de fragilités. Merci pour son endurance malgré les misères que je lui fais subir (mais il me rend la monnaie de ma pièce maintenant… ;P ).

Merci pour mon empathie…plus que tout autre il s’agit d’un outil à deux facettes, elle est parfois compliquée à gérer notamment quand les douleurs et émotions des autres se mélangent aux miennes mais cette capacité me permet aussi, de comprendre la personne en face de moi encore mieux et parfois de trouver le mot, le geste ou le silence qu’il faut au moment où il le faut.

 

Merci pour l’amour que je reçois et ressent dans ma vie. (Bon par contre Mr le prince charmant, là c’est plus drôle…tu es planqué où bordel !! ;P Enfin je dis ça tout en sachant que jusqu’à maintenant il n’y avait pas de place pour lui donc euh….)

Merci pour le nouveau chemin qui se dessine devant moi. Comme je l’ai dit dans plusieurs post Instagram, j’ai l’impression de retrouver un savoir qui était mien…l’impression d’enfiler enfin les bons habits, comme si ce que j’avais jusque là n’était qu’un déguisement (pour me cacher ?)

J’aime cette sensation d’être connectée à quelque chose de plus grand que moi. Merci pour les synchronicités.

Merci à la vie ou au hasard de me permettre de vivre dans un pays où j’ai la liberté de faire mes choix, de faire des erreurs, d’expérimenter. Même si parfois je me sens coincée, je suis aussi consciente que beaucoup dans le monde aimerait avoir le quart de ce que j’ai et même la totalité de mes problèmes s’ils avaient le choix.

Merci pour l’abondance dans ma vie…même si elle ne ressemble pas encore à ce que j’aimerai. Il est indéniable qu’elle est là et j’en suis reconnaissante.

Merci pour tout ce qui a été,  merci pour tout ce qui est, merci pour tout ce qui m’attend.

S’organiser….en cuisine

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Ah lala qu’est ce que j’en ai mi du temps pour faire cet article/vidéo!!!

Il faut dire que je travaille sur ce dossier depuis le début de l’année. J’avais fait une première version des fiches (dont je vais vous parler plus bas dans la vidéo) mais elles étaient avec le design de l’ancienne bannière, du coup j’ai voulu les refaire 🙂 et après s’en est suivi, des périodes de flemme aiguë et de poisse (disque dur où j’avais sauvegardé mes docs HS, bug logiciel, prob de santé assez aigus eux aussi…)

Bref tout ça pour dire que j’ai finalement travaillé fort pour être capable de vous proposer de bons et beaux outils pour votre organisation. Je vous explique tout dans la vidéo alors je ne vais pas m’attarder plus longtemps. Sachez juste que la vidéo est divisée en trois parties:

  • Explications  00’47
  • Présentation des fiches 03’22
  • Marche à suivre  concrète pour démarrer 14’53

Bon visionnage

Comme je le dis dans la vidéo, vous allez pourvoir télécharger les documents, en tout 6 outils, en différentes versions soit 15 documents, fait avec amour 🙂 . Je tiens à préciser que le concept de menu planner n’est pas de moi, j’ai trouvé l’idée initialement sur Pinterest et elle a été partagé par beaucoup de blogueurs anglophones, je n’ai pas pu retracer l’article original. Ce qui explique que je n’ai mi aucune source.

Les Fiches

(cliquez sur les intitulés, le PDF va s’ouvrir dans une nouvelle fenêtre, à vous ensuite de les télécharger ou les imprimer directement)

Bonus

Quand il s’agit de trouver des infos sur les DLUO (date limite d’utilisation optimale ou la fameuse « à consommer de préférence… ») on trouve un peu tout est sont contraire d’un site à un autre. Du coup, on doit faire un peu une moyenne de tout ce qui se trouve sur le net. Cependant j’ai trouvé un PDF (le guide de la congélation) qui peut être sympa à télécharger sur le site la santé au menu. Vous y trouverez des infos utiles sur la congélation et notamment en fiches annexes,un tableau reprenant les aliments à ne pas congeler (page20) ainsi qu’un tableau sur la durée moyenne de conservation des aliments (page 22/23). N’hésitez pas à y faire un tour et éventuellement le récupérer.

Entre nous

Comme je le dis dans la vidéo, une option de don via Paypal est présente sur mes deux chaines. Je ne vous en ai jamais parlé parce que bizarrement je me sentais mal à l’aise. Et puis j’ai réfléchi et je me suis dit que je pouvais vous en parler au moins une fois. Je ne vis pas de mes chaines et je n’ai pas de Tipeee comme beaucoup de youtubeurs et mine de rien faire des vidéos demande un minimum d’achat de matériel notamment pour l’Atelier (ce qui me bloque en ce moment d’ailleurs) . Il n’y a bien sur aucune obligation et je ne le répéterai pas à chaque vidéo ou article, je voulais juste que vous sachiez que si vous appréciez mon travail sur Fleur ou l’Atelier et que vous pouvez vous le permettre, vous pouvez m’encourager de cette manière.

Je croise les doigts pour que cet article vous ai été utile soit directement avec l’utilisation des fiches soit en vous inspirant une méthode qui vous conviendra.

A bientôt et d’ici là………Faites attention à vous

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Réflexions autour du « Miracle Morning »

 

source image: Site Trace ta route  (Central Park, NY)

Cet article fait suite à la revue du livre « Miracle Morning » (ICI) et accompagne l’article (ICI) sur les «life savers» (série d’exercices à inclure à sa routine de vie). Je me suis rendu compte à l’écriture, qu’au delà de mon avis basique, j’avais envie d’aller un peu plus loin.

Petit état des lieux

95% des gens, ne font que subir leur vie, en pilotage automatique, malmenés par le quotidien et la société actuelle ; ballotés à droite et à gauche, au bon vouloir des tempêtes qui jalonnent l’existence. (Le fameux bateau sans capitaine dont je vous parle souvent). J’aime observer les gens, et si on est attentif, on peut distinguer différents modes de fonctionnement qui vont déterminer notre manière d’appréhender la vie (la liste est bien sur non exhaustive).

Certains, ne savent pas qu’ils pourraient reprendre la barre du bateau, et donc le contrôle de leur vie. On leur a dit depuis l’enfance (ou à la tv) qu’ils ne devraient rien attendre de la vie ou si peu et faire le moins de vague possible, ils s’emploient à suivre ces conseils ; Et quand bien même ils sauraient que leur vie est entre leurs mains….pour aller où ? Comment ? Le pilote  automatique est en place depuis  tellement longtemps qu’ils ne savent pas ce qu’ils voudraient être en dehors du système. Du coup, ils avancent sans réel but. Je les appelle les résignés.

D’autres ne se sentent pas le courage ou la force de prendre la barre. Ils continuent à rêver sans agir, tout en regardant les autres d’un œil envieux en pensant à tord, que la vie de ces « autres » est meilleure. Ils ressentent le besoin de sortir du cadre étriqué dans lequel ils sont, de découvrir qui ils sont réellement. Souvent, ils ont une idée assez précise de ce qu’ils pourraient faire, mais par peur du jugement, de l’échec, du changement, de sortir du lot, ils vont attendre le « bon » moment au risque de laisser passer leur vie : « Quand……je » ou la variante très populaire « si seulement j’avais…. ». Je les appelle les frustrés.

  • Quand je serais grand, je…
  • Quand j’aurai le permis, je…
  • Quand j’aurai maigri, je….
  • Quand j’aurai un travail, je…..
  • Quand je serais marié/divorcé, je….
  • Quand je serais à la retraite, je…..
  • Quand j’aurai plus d’argent, je….

D’autres encore, plus désabusés, se demandent à quoi bon ? Sortir du lot est voué à l’échec. Pour eux le système, le monde, l’argent est pourri, les gens sont pourris, spécialement ceux qui réussissent. (le bon vivant quoi !!! 🙂 celui qui vous remonte le moral quand ça ne va pas !!! ;P). Ils s’agrippent au bastingage, secoués par des hauts le cœur dus au mal de mer, maudissant les éléments (ou tout autre chose : la crise, le gouvernement, le voisin, les immigrés, la femme, le mari, le boss, les enfants, leur emprunt, leur job, la météo……) de leur imposer ces épreuves !! Ils sont tellement en colère qu’ils ne trouvent pas l’énergie ou le recul nécessaire pour prendre la barre de ce fichu bateau et essayer de changer de cap. Je les appelle les révoltés passifs.

Ça vous parle ? Vous vous êtes reconnus ? Ouais je sais ça pique un peu ! Perso, je fais partie des frustrés de la 2ème catégorie ;P Sortons un peu de la métaphore, nous grandissons avec une idée (erronée à mon humble avis) de ce que doit être une « vie réussie » : (je précise que je caricature un peu mais…pas tant que ça)

  • marié
  • deux enfants (Surtout pour les femmes…ne pas en avoir, c’est ne pas jouer son rôle de femme, et en avoir qu’un c’est égoïste…je n’invente pas, on m’a tenu ce discours, il y a peu)
  • un boulot alimentaire (parce qu’il ne faut pas trop rêver),
  • une maison achetée à crédit (of course)
  • une voiture (la plus grosse possible pour impressionner le voisin),
  • les derniers gadgets Hi-tech, (pour rester à la page et paraître « in »)
  • un chien, un chat…(pour avoir l’impression d’être moins seul)
  • une Rolex ;P  (dsl pour les non français qui ne comprendront pas la référence )

Et nous nous efforçons tous (plus ou moins consciemment)  tout au long de notre vie à courir après cette chimère en essayant de rentrer dans ce moule que la société tente d’imposer…

On ne va pas se le cacher, nous sommes nombreux à ne pas aimer notre vie ou du moins histoire d’être un peu moins catégorique, à ne pas être totalement épanoui. Est-ce que l’on bouge pour autant ? Non, parce que cela voudrait dire changer d’habitudes, prendre des risques, sortir des rangs/du moule, suivre un autre chemin que la majorité.

Et ça, ça fait peur, parce qu’on n’est plus caché au milieu de la masse, on devient visible et donc exposé à la critique et aux jugements. Même si notre quotidien n’est pas confortable, on le connaît, on a donc l’illusion de le maitriser un minimum. Du coup, on se trouve de super méga bonnes excuses pour rester amorphe. Et je vous rassure, je m’inclus dans cette analyse. Je ne suis pas meilleure ou plus courageuse que d’autres parce que j’ai lu quelques bouquins de développement personnel. C’est même encore pire !! Je vous rappelle que je fais partie de la 2ème catégorie, du coup, je sais que je dois sortir des rangs pour être heureuse, pour réaliser mes rêves mais….bon moment….méga bonnes excuses…. 🙂 Pour reprendre l’analogie au bateau, j’ai la carte, ma destination, le compas, la boussole, je suis devant cette fichue barre, en sachant parfaitement ce que j’ai à faire, mais j’ai peur d’endosser le rôle du capitaine…vous savez pourquoi ? Parce que si je me plante, en tant que capitaine je ne pourrais m’en prendre qu’à une seule personne…moi !! brrrr effrayante perspective, effroyable concept que prendre la responsabilité de sa propre vie, de ses actes, de ses réussites et ses échecs ;P C’est tellement confortable d’avoir une liste longue comme le bras de bouc-émissaires, responsables de nos échecs. Et j’ai le niveau Jedi de la bonne excuse….  « Que c’est po ma faute à moi, que la vie, elle est trop inzuste !!! » 🙂

Si on faisait un tour de table, là maintenant, une des excuses la plus commune qui serait énoncé, c’est « j’ai po l’temps !! ». Ben oui c’est vrai, entre le travail, les enfants, le/la conjoint(e), la maison…

Où est-ce que je pourrais commencer à penser à ce que je voudrais vraiment et encore plus improbable…y travailler!!!!!!

Vous voulez que je vous dise un secret ? Qu’on le veuille ou non, du temps, on en a, c’est juste que nous ne l’exploitons pas comme il faut, on le gaspille. Oui je sais, je sais…. j’en entends déjà me dire, « mais non !! Je n’ai vraiment pas de temps !!!! »

Ah oui ? Est-ce que vous vous êtes affalé dans votre canapé devant la boite à images (tv) ? Est-ce que vous avez passé 2h (ou plus) sur votre ordi à surfer sans but sur les réseaux sociaux ou autres (celle-là, elle est totalement pour moi ;P)  ? Est-ce que vous avez passé votre trajet aller/retour du taf en transport en commun à chasser les Pokémons ou à jouer à Candy Crush ? Est-ce que vous avez buggé devant Netflix (pour juste un épisode une saison 🙂 ) mmm alors ? ;P En ce qui me concerne, c’est fou le nombre de choses que j’arrive à faire quand je n’allume pas/moins, mon ordi ! J

Et c’est là qu’intervient le Miracle Morning, tadaaaaam ! Il nous invite à créer un moment rien qu’à nous, un quart d’heure, une demi-heure, une heure, à vous de voir. Ce moment sera votre sanctuaire, votre bouffée d’air frais… il vous permettra de vous recentrer, vous ressourcer, travailler sur vos projets…. les exercices proposés dans le livre (les life SAVERS) sont des basiques mais à vous de créer votre routine avec ce qui vous convient (ballade dans la nature, moment créatif, séance popote, études…).

Par où commencer ?

Si vous êtes encore là, à lire cet article (merci beaucoup !!) c’est, soit que vous êtes de corvée de correction (coucou lutin !!) soit que vous avez probablement répondu par la négative aux deux questions posés dans la revue Miracle Morning ICI

A savoir :

  • Est-ce que votre vie ressemble à ce que vous aviez imaginé quand vous étiez petit ?
  • Est-ce que vous vous levez tous les matins, remonté comme un coucou suisse, enthousiaste à la perspective de cette nouvelle journée ?

Une fois le constat établi, il faut essayer de définir, nos envies, nos objectifs, nos rêves, définir toutes ces choses qui nous feront nous lever plus excité qu’un enfant un matin de noël ! Et ce n’est pas aussi évident qu’il n’y paraît. Parce que bien souvent, nos réelles aspirations, sont noyées, dans les attentes de nos proches, de la société, dans la volonté de ne pas se faire remarquer, de ne pas choquer….Et si vous avez la chance d’avoir une idée précise de ce qui vous fait vibrer à l’intérieur, encore faut-il qu’elle résiste aux « pffff c’est impossible », « ça marchera jamais », « non, mais soit réaliste un peu » vous les connaissez ? 🙂

Et si on faisait un peu de magie ?

Je vous propose un exercice qui va vous aider à cerner un peu plus vos rêves et/ou aspirations. Pour cela vous aurez besoin d’un papier et de quoi écrire. Allez hop hop hop, on se dépêche !!! L’énoncé est très simple, je suis votre fée marraine…. Voui !!! 🙂 Grâce à ma baguette magique, je peux vous transformer en citrouille je peux vous accorder tout ce que vous désirez, je peux vous donner la vie que vous rêvez. Vous z’avez vu ça com’chui zentille !!!

L’espace d’un instant, rien…je dis bien, rien n’est impossible, pas de problème d’argent, ou de réseau de connaissance, de géographie, de savoir comment les choses pourraient arriver…de savoir ce qu’en pense tante Fernande ou la commère du pallier, de savoir si on a le bon physique ou la santé, ou les compétences…je le répète…tout est possible !

Décrivez sur le papier à quoi ressemble cette vie (écrivez au présent). Ne vous limitez pas à un « j’ai plein de sous et je vis au soleil » Soyez précis, détaillez tout.

  • Vous êtes où ?
  • Vous ressemblez à quoi ?
  • Vous agissez comment ?
  • Vous vous sentez comment ?
  • Vous êtes entourés de qui ? V
  • ous faites quoi  (travail, occupations) ?
  • Votre maison ressemble à quoi ?

Ne soyez pas avare dans les détails, non seulement cet exercice peut vous servir de point de départ (définir vos rêves/objectifs/projets) mais il peut-être le support pour des visualisations. Bien sûr cet exercice doit être suivi d’actions concrètes sinon il n’a aucune utilité. (Commencez à étudier si vous envisagez un projet avec des compétences que vous n’avez pas, faire des exercices pour vaincre ces peurs, économisez de l’argent….)

Pourquoi ne pas vous réserver un petit moment dans la journée (le matin, le soir, qu’importe) pour faire cet exercice et le travail qui en découle. Quand bien même, vous n’y consacrez qu’un 1/4h, à la fin de la 1ère semaine vous aurez déjà consacré presque 2h.

A mon sens, il vaut mieux avancer par petits pas, que pas du tout.

Une fois les grandes lignes dessinées, il va falloir essayer de trouver les motivations derrières ces envies/rêves et du coup déterminer ce qu’il est bon de garder, d’éliminer ou tout simplement de faire en priorité. C’est compliqué de faire la part des choses, parce qu’il est parfois délicat de regarder la vérité en face, mais il faut être le plus honnête possible. Après tout, ce travail ne regarde que vous, personne n’aura à le lire, à moins que vous le partagiez vous-même. Donc soyez sans complexe, avoir envie de « paraître » n’est pas mauvais et peut faire du bien et redonner confiance, mais il ne faut pas que cela soit une finalité en soi.

Pourquoi est-ce que vous voulez être en couple ? Vous avez réellement envie de cheminer avec une personne? Pour simplement ne pas être seul ? Parce que vous en avez marre qu’on vous questionne? Parce que vous pensez que l’autre va combler vos manques ?

Pourquoi est-ce que vous voulez le dernier modèle de telle marque de voiture? Est-ce qu’elle a une utilité par rapport à vos projets (4×4, pick up…), est-ce que vous en avez besoin de suite ? Est-ce que c’est juste pour frimer devant les voisins, collègues, amis?

Pourquoi est-ce que vous vous voyez sur une plage? Est-ce que c’est lié au reste de votre visualisation (pour le travail par exemple, ou alors parce que vous habitez dans un endroit proche du littoral ou d’un lac) ou est-ce que c’est juste le reflet de votre envie de changer complètement de vie, dans ce cas, est-ce que la plage est réellement la solution ?

Vous vous voyez chef d’entreprise, est-ce que c’est pour nourrir votre ego à grand renfort d’autorité, est-ce que c’est juste une réaction de rejet à votre situation actuelle où vous avez l’impression d’être écrasé ou manipulé par votre patron ? Ou alors est-ce que c’est parce que vous avez un réel projet et l’envie de mener ce projet à son terme en accompagnant des collaborateurs avec vous.

Transformer les rêves en projets

Par la suite, le travail va consister à transformer ce « rêve » en projet de vie, en décomposant un fait en pistes d’études préliminaires.

Exemple n° 1 : Vous vous êtes vu travailler dans votre magasin de fleurs

  • Est-ce que c’est votre métier actuel ?
  • Est-ce que vous avez actuellement les compétences pour ? Sinon quelle serait la formation à faire ? Quelles seraient les implications sur votre situation actuelle ? Démission/ rupture conventionnelle (pourrez-vous bénéficier d’alloc chômage ?) ou la possibilité de faire un congé de formation (CIF pour la France)
  • Qu’est-ce qui vous différencierait des autres (la touche personnelle qui ferait venir les clients chez vous)?
  • Quel serait votre logo, votre slogan ?
  • Quelles seraient les démarches pour être gérant d’un magasin de fleurs ?
  • Quel serait l’apport financier nécessaire pour acheter ou louer un local ?

Vous avez compris le principe je ne vais pas m’étendre plus….vous pouvez questionner des professionnels du secteur pour connaître les démarches, les obstacles qu’ils ont rencontré (sans que ces derniers ne vous bloquent).

Exemple n° 2 : Vous vous êtes vu, très sûr(e) de vous.

  • Actuellement qu’est-ce qui vous empêche d’avoir confiance en vous ?
  • Votre physique ? Est-ce que vous pouvez y remédier : relooking, vie plus saine, éventuellement rééquilibrage alimentaire; n’hésitez pas à vous faire aider (coach, naturopathe, diététicien…)
  • Avez-vous des blocages, ou des peurs irraisonnées ?
  • Pourquoi ne pas commencer à creuser un peu, avec des techniques de développement perso, des soins holistiques (reiki, sophro….) ; ou plus conventionnels comme un suivi auprès d’un psychologue qui pourra vous donner des pistes.

Voyez ce qui peut-être fait maintenant, ce qui vous manque……construisez un plan, une stratégie.

Allez plus loin dans la visualisation

Si vous êtes une personne visuelle ou petit padawan de la visualisation créatrice, je vous conseille de vous faire un support. Il peut prendre toutes les formes que vous voulez, tableau de vision, cahier, classeur/cartable….Google, Instagram, Pinterest, Tumblr sont vos meilleurs amis pour trouver des photos qui pourront illustrer et affiner vos envies/projets

Avec le lutin à roulettes (mon père pour les 2 du fond qui n’ont toujours pas compris !!) on s’amuse souvent à aller sur un site immobilier canadien pour voir des maisons à vendre. C’est un exercice très utile parce qu’il m’aide à définir clairement ce qu’il me faut (et pourquoi), ce que je veux et ne veux pas, les points à prendre en compte (accessibilité, style, environnement, configuration.) Et depuis quelque temps je ressens le besoin de me faire une sorte de dossier avec des plans et des photos, afin d’aller plus loin dans mon travail de visualisation.

Utiliser les principes du Miracle morning, vous donne l’opportunité de dégager du temps pour travailler sur vos projets, ou de simplement penser à vous. Mais ne vous laissez pas limiter par le titre du livre. Oui, il est bon de commencer la journée avec un plan précis plutôt que de courir partout, mais si pour vous le meilleur moment, c’est le soir…alors banco.

J’ai entendu récemment : Il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions ; et s’il n’y a pas de solutions, c’est qu’il n’y a pas de problème.

Vous avez remarqué qu’à aucun moment j’ai abordé le « comment » vous aller pouvoir concrétiser vos projets. Parce que tout le travail (challenge) de visualisation se concentre sur le principe suivant : vous avez déjà ce que vous voulez (oui je sais c’est compliqué à assimiler) ; Donc aucune place pour le « comment » ou le doute. Mais attention, je ne vous dis pas qu’il suffit juste de penser à un monde Bisounours, pour que vous vous retrouviez sur un joli nuage tout rose.

Les actions que vous allez poser au quotidien, travail sur vous, recherches, démarches précises, rencontres, lectures, formations…tout cela peut vous rapprocher de votre objectif…rien ne tombera du ciel, à part une météorite.

La personne que vous êtes maintenant n’a peut être pas la solution mais, la personne que vous serez dans 1 mois, 6 mois, un an, elle,  aura peut être tout ou partie de la solution. Vous avancez jour après jour avec la certitude que ce que vous avez en tête se concrétise.

Votre boulot dans l’immédiat, ce n’est pas de répondre au « comment », mais de répondre à « où suis-je », « qui suis-je », « est-ce que cela me convient ? », « A quoi j’aspire ? »

Construire réellement « Sa » vie, demande du temps, de la patience, de la persévérance et de la foi (que vous soyez croyant ou non) et une bonne dose de courage.

Je vous souhaite tout cela.

A très bientôt

Les life savers du Miracle Morning

Comme je voulais la revue sur le livre Miracle morning (ICI), la plus concise possible (malgré ma tendance à être trop bavarde), je n’ai pas développé les fameux exercices proposés par Hal Elrod : les life S.A.V.E.R.S. On va donc en parler un peu, histoire que vous sachiez de quoi il en retourne.

Avant Propos

  • Son livre s’appelant Miracle Morning, vous pouvez vous douter que l’auteur va vous conseiller de faire ces exercices en majorité le matin. Mais, si la perspective de vous lever à 5h ne vous enthousiasme pas ou si vous avez des horaires décalés, n’hésitez pas à adapter le concept à votre sauce…Même s’il y a effectivement un intérêt à faire certains exercices le matin, le principal c’est que vous preniez du temps pour vous…qu’importe que ce soit à 5h du mat, entre 12h et 14h, ou le soir.
  • Les exercices présentés dans le livre et dont je vais vous parler sont 6 habitudes parmi tant d’autres que vous pouvez inclure à votre routine. Si l’une d’elles ne vous parle pas ou est impossible…Alors trouvez quelque chose d’autre. Ne vous bloquez pas avec des détails.
  • Prenez ce que l’auteur dit comme une piste de départ (il vous expose ce qui a marché pour lui), à vous de trouver votre propre chemin par la suite.

Pourquoi life SAVERS ?

  • Outre atlantique, ce mot peut désigner une marque de bonbon (je ne crois pas en avoir vu en France mais je vais rarement dans le rayon bonbons…), l’auteur a pu faire une métaphore en nous expliquant d’ajouter des bonbons dans notre routine, un peu de douceur, de se faire plaisir, de prendre le temps pour soi.
  • Si on prend la traduction littérale, on peut parler de « sauveurs de vie », ce qui peut effectivement être le cas, vu que ces exercices nous aident à reprendre notre vie en main.
  • S.A.V.E.R.S est un acronyme pour identifier les exercices proposés par l’auteur, on va le voir de suite.

Les exercices proposés par l’auteur

S pour Silence

Il s’agit d’un moment de calme, notamment grâce à la méditation, qui vous permettra de vous recentrer, de prendre conscience de votre état d’esprit, de votre corps (tensions, posture, douleurs….). Mais ne vous laissez pas effrayer par le terme « méditation », vous pourrez aussi travailler la respiration (pourquoi ne pas intégrer le yoga de la respiration que j’avais déjà abordé ICI. Il s’agit de juste prendre le temps, pourquoi ne pas inclure ici, vos exercices de gratitudes. L’auteur conseille de faire cet exercice le matin, mais il peut à mon sens, être tout aussi bénéfique le soir au moment d’aller vous coucher.

A pour Affirmations

Les paroles que vous prononcez, les pensées qui émanent de votre cerveau, ont une influence sur votre état d’esprit donc à plus ou moins long terme sur votre état de santé. Vous avez déjà du remarquer que, plus vous affirmez et répétez être fatigué, plus vous l’êtes. Le processus fonctionne dans l’autre sens, en pensant et affirmant régulièrement des idées positives, vous reprogrammez littéralement votre cerveau.

Mohamed Ali, Jim Carrey, Will Smith, Oprah Winfrey ont deux choses en commun, ils ont tous réussi dans leur domaine et ils utilisent les affirmations pour se mettre dans les bonnes conditions pour évoluer.

  • Essayez de trouver des affirmations qui correspondent à vos projets.
  • J’exploite tout mon potentiel
  • Je suis détendu et équilibré
  • Je suis aimé et accepté tel que je suis
  • Chaque jour ma santé, ma vitalité s’améliorent et ma réserve d’énergie s’accroit…
  • Mes idées, mon énergie, ma passion m’enrichissent et enrichissent mon entourage
  • Tout l’argent que je dépense, m’est rendu au triple
  • Je me libère maintenant de toutes les vieilles croyances négatives……

Vous pouvez en inventer qui correspondront à votre situation ou vous pouvez en trouver sur internet. (sinon je pourrais vous faire un article avec une petite sélection)

V pour Visualisation

Des études ont montré que le cerveau ne fait pas de distinction entre le réel et l’imaginaire. Ce sont les mêmes parties du cerveau qui s’activent quand un sportif imagine son sprint ou quand il court réellement. Du coup on peut faire un travail de visualisation créatrice (si le sujet vous intéresse je vous conseille le livre de Shakti Gawain, Techniques de visualisation créatrice). Le principe est simple, vous essayer de construire en visualisation vos buts, vos projets.

  • Si votre projet, c’est de perdre du poids ou de vous sentir plus sûr de vous, visualisez-vous tel que vous le voulez.
  • Si votre projet, c’est d’avoir une maison en Provence, visualisez-vous en train de siroter un bon thé sur la terrasse de votre mas ou maison.

Bon ok je prends d’énormes raccourcis et je caricature le processus mais c’est juste pour vous illustrer rapidement mon propos. Je développe beaucoup plus dans le 3eme article (ICI), où je vous propose un exercice concret. (que j’utilise très souvent et qui à mon sens peut vraiment vous aider à débuter)

E pour exercice physique

Il est recommandé de faire un minimum d’exercice et le matin semblerait le moment idéal. Apparemment, 10 à 20 min d’exercices matinaux permettraient de réveiller le corps. La fréquence cardiaque augmente, le sang circule, les poumons sont oxygénés. Marche, Footing, Yoga, Falun Dafa, Tai chi, Cardio……

En fonction de vos possibilités (état de santé ou condition physique) essayez de trouver quelque chose qui vous aide à vous bouger un peu sans pour autant vous mettre en difficulté. Il est bien évident que si vous être paraplégique, je ne vais pas vous demandez de faire le salut au soleil (Yoga) mais vous pouvez par exemple, juste aller faire une sortie dans votre quartier, pour vous oxygéner et faire fonctionner vos muscles valides. Si une activité physique n’est pas envisageable dans l’immédiat, peut être qu’un suivi en kiné ou simplement des étirements pourraient vous aider.

Perso, le simple fait de faire ma vaisselle, me bloque le dos donc vous pouvez imaginer que je ne vais pas m’embarquer dans les « body challenge » à la mode ou une séance de cardio de la mort qui tue. Par contre en fonction des possibilités du moment, j’essaye de mixer des mouvements que le kiné me faisait faire avec des étirements de base et quelques mouvements yoga pour padawan 🙂 . Parfois je peux, parfois je ne peux pas…parfois le simple fait d’enfiler des chaussettes et des chaussures me fait faire mon sport. Mais peut être que ces quelques minutes m’aident à me dérouiller et dans quelques mois, je pourrais marcher un peu plus, puis refaire du vélo, puis de la natation et après passer à des activités plus actives. Le but pour moi, ce n’est pas de me mettre en compétition avec les autres, mais de signer un traité de paix avec mes articulations ;P (c’est entre moi et moi-même)

R pour read ou lecture

Il est recommandé par l’auteur de lire minimum entre 5 et 10 pages par jour. Il est évident que l’on parle de lire des livres qui vont vous apporter une motivation, une inspiration, une certaine connaissance :

  • les livres de développement personnel,
  • les biographies de personnes qui ont réussi,
  •  les livres comme la Bible, le Coran, la Torah, si cela vous inspire
  • les livres en rapport à un projet

Bref vous avez l’embarras du choix.

S pour Scribing ou écriture en français

Il est conseillé de tenir un journal, il peut prendre la forme que vous voulez (manuscrit/numérique) :

  • journal intime qui relate la journée avec un journal de gratitude, les progrès, notre état d’esprit, les menus si vous entamez un rééquilibrage  alimentaire…..Cet exercice permet de se vider la tête et d’éventuellement les petites frustrations ressenties tout au long de la journée, (surtout si vous êtes introverti et que vous ne vous exprimez pas trop)
  • journal de bord avec la planification des choses à faire (ce dernier exercice, je le pratique plus volontiers, le soir pour le lendemain, ainsi je commence la nouvelle journée avec une trame de base et je ne m’éparpille pas), Planner, agenda, Bullet journal, ou simple to do list, à vous de trouver l’outil parfait pour vous

Cet exercice d’écriture peut vous aider à lâcher les frustrations, à y voir plus clair, à voir vos progrès, à identifier des blocages. Vous pouvez également profiter de ce moment pour vous consacrer à l’écriture d’un ouvrage si vous avez un projet en tant qu’auteur.

Et après ?

Comme je vous le disais rien n’est figé, vous pouvez inclure des exercices qui vous conviennent.

  • La créativité : bloquer 15-30 min pour créer quelque chose ou du moins travailler sur un projet créatif
  • RDV avec soi : bloquer un temps pour soi, séance beauté, ciné, soirée entre copines, simplement être tranquille (the/café, enroulé dans un plaid sur le canap)
  • Étude : consacrer un temps défini pour étudier un sujet qui vous passionne ou travailler sur un projet en particulier. Par exemple je me bloque du temps pour travailler sur des sujets ésotériques (tarots, reiki,wicca….) mais aussi pour travailler sur mes blogs(répondre aux coms, préparer les articles et les tournages…)

A vous de trouver, les exercices qui vous aideront à construire une meilleure version de vous-même.

Je vous dis à très bientôt

Enregistrer

Enregistrer