[Revue de livre]: Livre de Mai-Juin

  • Titre : Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même
  • Auteur : Lise Bourbeau
  • Editions : Pocket Evolution
  • Pages : 241
  • Prix : 17,55 euros (poche 7,40 euros)

 

 

Bonjour tout le monde,

 

Aujourd’hui on se penche sur le livre qui m’a accompagné en Mai, mais aussi en Juin.

Préoccupée et occupée sur d’autres projets, je n’ai pas trouvé le temps de me poser pour lire (honte à moi !), du coup ce livre m’a accompagné un peu plus longtemps.

Ce qui en fin de compte, n’est pas plus mal, car il fait parti de ceux qui nécessitent un certain temps pour digérer et intégrer les informations apprises.

C’est aussi un livre que l’on relit, pour bien assimiler les données.

 

J’ai découvert Lise Bourbeau, quand je vivais au Québec.

Son livre « Écoutes ton corps  tome 1 » m’avait pas mal interpellé.

L’idée que des maux physiques découlent de problèmes émotionnels non réglés, me paraissait incohérente.

J’avais beau avoir un esprit ouvert, ma formation scientifique me faisait rejeter ce concept en bloc (et puis de toute façon, ce que je lisais ne plaisait pas à mon ego!J).

Ma découverte du Reiki, de l’énergie, des chakras, des corps subtils, etc., m’a fait me repencher sur cet idée et petit à petit, j’ai fini par envisager l’idée, que peut être, il y avait une bonne piste.

Depuis, l’expérience pratique, m’a confirmé qu’il y a effectivement un lien entre émotionnel et physique.

 

Pourquoi je vous parle d’un livre précédent dans cette revue ? Tout simplement parce que pour apprécier (et accepter), « Les 5 blessures… », il faut avoir l’esprit ouvert et être familiarisé avec les propos de Mme Bourbeau.

Sinon vous risquez rejeter, vous aussi d’un bloc, tout ce qui est dit dans ces pages, et ce serait dommage.

 

Par contre si vous connaissez et/ou possédez déjà les 2 tomes de « Écoutes ton corps », je ne suis pas sûre que, ce petit livre vous soit indispensable. J’ai cru comprendre, au travers de différents commentaires glanés sur le net que les infos de cet ouvrage, sont également présentées dans le tome 2 de « Écoutes ton corps »…. A vérifier

 

Au fil des 241 pages, l’auteure nous fait découvrir les 5 principales blessures (Le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison, l’injustice) qui impactent notre vie, de notre manière d’appréhender les autres en passant par nos mécanismes de défenses et de fonctionnement ; nous découvrons les masques (et les corps) que nous avons façonné jour à après jour.

 

Lise Bourbeau nous explique l’origine de la blessure, les symptômes dans nos vies, elle apporte aussi quelques pistes pour travailler à sa « guérison ».

Ainsi en connaissant le programme, installé par défaut dans son cerveau, on peut mieux identifier et modifier nos schémas comportementaux.

Vous n’allez pas achever la dernière page, guéri, requinqué, maitre de votre vie ; ce livre n’apporte pas la solution miracle. Il est un outil pour nous aider à comprendre par où commencer et vers où se diriger, un peu comme on utiliserait une boussole ou une carte.

 

Par contre, il faut faire attention, dans son livre l’auteure nous explique que chaque blessure est associée à un profil et un physique type (et des pathologies fréquentes/des pts faibles).

 

Même si ces associations nous aident à y voir clair, il faut éviter de s’étiqueter ou essayer de rentrer absolument dans une case. Personnellement je me suis reconnue dans plusieurs profils et c’est normal. On subit tous, plusieurs sortes de blessures, certaines nous affecteront plus que d’autres et pourront donc plus « s’exprimer », dans notre comportement et notre physique.

 

Si vous décidez de lire ce livre, vous risquez, parfois le refermer vexé, par ce que vous y aurez lu. Notre ego n’aime pas qu’on lui mette un miroir en face avec un gros projecteur, afin de bien l’étudier : savoir que je porte généralement, le masque de masochiste n’est pas le genre de chose que j’irai clamer en soirée. Et je n’aime pas non plus qu’on me dise (noir sur blanc !) que je m’auto-sabote la vie.

Mais avec du temps (je vous disais en début d’article qu’il faut parfois prendre le temps de digérer le livre…ben voilà, c’est pour ça !) et beaucoup d’honnêteté, j’ai finis par réaliser que oui, je fonctionne comme cela…il n’en tient qu’à moi maintenant de formater les vieilles mémoires et trouver un équilibre.

Voici un extrait du livre qui me résume bien : (il = masochiste)

« …. Connaît ces besoins mais ne les écoute pas…s’arrange pour ne pas être libre, car être libre signifie illimité. S’il est sans limite, il a peur de déborder……..se punit en croyant punir l’autre »

Voilà voilà….. Autant vous dire que ça fait un peu « poil à gratter » quand on se prend ça dans les dents (et en plus j’ai choisi ce livre…masochiste juste qu’au bout  ! )

 

Vous aurez compris que j’ai apprécié ce livre qui me sera d’une grande aide pour essayer d’avancer dans mon parcours.

Je le recommande à toutes personnes ouvertes d’esprit et désirant se découvrir un peu mieux.

 

Je vous dis à très bientôt

Enregistrer

Publicités

3 réflexions sur “[Revue de livre]: Livre de Mai-Juin

  1. Pingback: Favoris de Juin | Fleur d'Esprit

  2. Bonjour Céline J’aime toujours tes vidéos qui parlent de tes favoris du mois et surtout des livres! Depuis quelque temps ( surtout depuis que mon état de santé s’est détérioré ) je cherche a affronter de nouveau  » mes fantômes du passé « , et les douleurs ( psychiques et physiques ) qu’ils m’ont laissées . De mon côté j’ai lu ,un merveilleux malheurs et les vilains petits canards de Boris Cyrulnik. Cela m’a aidé à mieux comprendre l’évolution de mon mal être . Je ne manquerai pas de me procurer le livre de Lise Bourbeau . Je t’embrasse , à bientôt

    • Merci Fran pour ton message, le livre du mois d’âout pourra surement t’aider aussi. L’article devrait arriver mercredi je pense.
      Le travail sur soit, c’est le travail d’une vie…..j’ai 36 ans, je travaille sur moi depuis plus de 10 ans et je n’ai fait qu’effleurer certaines failles…..:)
      je crois qu’analyser le passé c’est bien parce que c’est lui qui a construit nos racines mais , je pense qu’il faut aussi savoir s’en affranchir pour avancer surtout s’il n’a pas été joyeux.
      les épreuves que l’on vit ne nous définissent pas…
      bizoux
      bonne journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s