Du coqs à l’érable

^

Terre d’exil,terre d’asile,

Terre promise comme une île,

En plein océan.

Terre d’espoir retrouvé,

Terre nouvelle.

Nous avons les même racines.

Aurons-nous un destin melé?

Tout deux nés d’un pays,

Exilés pour un autre.

Pourrais-je un jour revoir,

La fraicheur de tes étendues?

Quand d’un seul regard,

on comprend que tout est possible.

La pureté de ton hiver?

Froid pour que nous nous réchauffions le coeur,

Le feu de l’automne?

Qui embrase tes forêts.

Le joie du printemps?

Quand la vie renait.

J’existais avant de te découvrir,

Mais je vis depuis que je te connais.

Je sais que ce n’est pas par hasard,

Que je suis venue dans ta belle province.

Je suis partie loin de toi,

Mais je vais me battre pour avoir le droit,

d’accoster à tes rivages

Mes racines sont plantés maintenant,

Je vais m’épanouir et pousser tel un érable.

Pour te montrer ma reconnaissance

Et comme tu le dis si bien

Je me souviens…………

Céline – 21 octobre 05-

Publicités

Une réflexion sur “Du coqs à l’érable

  1. Ma belle Céline,
    tu peux revenir quand tu veux si tel est ton choix.
    je t,acueillerai, et je te considère toujours comme ma fille

    bye bye
    Sylvie
    23 octobre 02:15
    Commentaire n°1 posté par AngeSylvie_une_amie le 23/10/2006 à 17h34

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s